Auteur Sujet: Propositions d'amélioration de la proposition d' Yvan BLOT  (Lu 1364 fois)

Yvan Bachaud

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 390
    • RIC
  • Objet Social: Aucun (simple inscription au Forum)
Propositions " d'amendements" à la loi proposée par Yvan BLOT et reprise et déposée le 13.04.2011 par la Droite populaire( =UMP)   Yvan BACHAUD 03.07.2012


PROPOSITION DE LOI CONSTITUTIONNELLE
Article 1er
I. – Le troisième alinéa de l’article 11 de la Constitution de la république française du 4 octobre 1958 est remplacé par trois alinéas ainsi rédigés :
« Les lois ne peuvent être promulguées par le Président de la République qu’après un délai de trois mois pendant lequel une demande de référendum par pétition peut être effectuée par 500 000 citoyens inscrits sur les listes électorales. Le Président de la République soumet alors ce texte au référendum. La pétition est adressée au Président de la République et doit porter sur un objet unique.
Le Président de la République soumet alors ce texte au référendum. La pétition est adressée au Président de la République et doit porter sur un objet unique.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
"Amendement" n°1 proposé par Y.B

« Les lois ne peuvent être promulguées par le Président de la République qu’après un délai de trois mois pendant lequel une demande de référendum par pétition peut être effectuée par 500 000 citoyens inscrits sur les listes électorales.
La réunion de plus de 500.000 signatures entraine un veto suspensif immédiat.
Le Président de la République peut alors:
Soit retirer définitivement la loi. soit annoncer qu'elle sera soumise à référendum à la date annuelle prévue pour les RIC, soit organiser immédiatement un référendum pour tenter de lever le veto.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

« Un référendum portant sur un objet mentionné au premier alinéa peut être organisé à l’initiative d’une pétition de 800 0000 électeurs adressée au Président de la République.
Cette initiative populaire prend la forme d’une proposition de loi portant sur un objet unique. Le gouvernement et le parlement donnent leur avis sur ce texte dans un délai fixé par une loi organique. Le parlement peut proposer dans son avis un contre-projet. Dans un délai de trois ans à compter du dépôt de cette proposition à la présidence de la République, le Président de la République soumet au référendum cette proposition et l’éventuel contre-projet proposé par le parlement.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
"Amendement" n°2 proposé par Y.B.
« Un référendum portant sur tout objet ouvert aux Parlementaires peut être organisé à l’initiative d’une pétition de 800 0000 électeurs adressée au Président de la République.

Cette initiative populaire prend la forme d’une proposition de loi portant sur un objet unique. Le parlement peut proposer un contre-projet. Toutes les propositions validées au minimum trois mois avant la date de la votation annuelle sont soumises à référendum sauf si elles ont été définitivement adoptées - en l'état - par le Parlement.

"Amendement" n°3 proposé par Y.B.
Pour être pris en compte le OUI doit l'avoir emporté et avec un pourcentage des inscrits supérieur à celui obtenu par la majorité législative au Pouvoir lors de son élection.
En 2012 les députés PS+ PRG ont obtenu en moyenne:31,65 % des inscrits.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
« Si la pétition mentionnée au paragraphe précédant porte sur une révision de la constitution, la pétition doit comprendre un million de signatures de citoyens inscrits sur les listes électorales. »
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Amendement" n°4 proposé par Y.B.
Pour être pris en compte le OUI, pour une consultation concernant la Constitution doit l'avoir emporté et avec un pourcentage des inscrits supérieur à celui obtenu par la majorité législative au Pouvoir lors de son élection + 3%
 (Pour 2012, les élus PS+ PRG ont obtenu 31,65% des inscrits +3%= 34,35%

II. – Le cinquième paragraphe de l’article 11 de la Constitution est supprimé.
Article 2
Le deuxième alinéa de l’article 72 de la Constitution est ainsi rédigé :
« Ces collectivités s’administrent librement par des conseils élus et par des référendums d’initiative populaire, dans des conditions prévues par la loi. Une loi organique fixe les règles du référendum veto et de l’initiative populaire aux niveaux de la région, du département et de la commune. »
« Modifié: 13 août 2013 à 16:54:58 par Yvan Bachaud »